Quelques Petits Élevages - 2.

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

DONNEZ DU TRÈFLE A VOS POULES.

 

Le Trèfle, dans l'alimentation des Poules exerce une influence très favorable sur la production des œufs, en Hiver, résultat qui est dû aux substances nécessaires à la formation des œufs, constatées en grande quantité dans le trèfle.

 

C'est ainsi que 1.000 livres de trèfle contiennent 30 livres de chaux.

L'expérience a démontré que des Poules régulièrement nourries de Trèfle pondent beaucoup plus que celles qui ne sont pas soumises à ce régime.

Quelques éleveurs coupent le foin de Trèfle et le jettent sur le sol du poulailler, où les Poules peuvent le manger à leur gré.

  

Dans cet ordre d'idées, semez aussi du Trèfle dans les parquets herbeux.

C'est ainsi que pratique avec beaucoup de succès dans son élevage modèle de Houdan.

 

Comme il a été observé que les Poules ne mangent que les feuilles et qu'elles laissent la tige qui contient la chaux, il est préférable de ne pas donner le Trèfle tel qu'il est coupé, mais d'employer la manière suivante :

Hachez le foin de Trèfle très fin, mettez-le dans un seau et, le soir, versez-y de l'eau bouillante.

Le lendemain, ajoutez-y du son ou des graines concassées, jusqu'à ce que le tout forme une pâtée.

 

L'eau qui provient de ce mélange est bue volontiers par les Poules.

C'est, en outre, un des meilleurs moyens préventifs contre les maladies des volailles.

Ajoutons que le Trèfle ainsi utilisé constitue une alimentation très bon marché pour les volailles.

 

  

  

 

COMMENT PRÉPARER LE RIZ POUR LES VOLAILLES.

   

Dans l'alimentation des volailles, le Riz est préféré par beaucoup d'éleveurs à cause de ses qualités nutritives et de son prix peu élevé.

Pour cuire le Riz, mettez 10 litres de grains -­de deuxième choix si vous le voulez - dans une chaudière contenant 30 litres d'eau.

Remuez les grains à froid, assez longtemps pour qu'ils se gonflent, et posez la chaudière sur un feu vif le Riz absorbe peu à peu toute l'eau et se trouve bientôt à sec par suite de l'évaporation.

 

Étalez-le alors sur une planche pour qu'il sèche un peu et que les grains se séparent.

 

 

 

 

 

Vous obtiendrez ainsi du Riz cuit, aussi facile à distribuer en grains que s'il était cru.

  

  

 

AVOINE MACÉRÉE POUR CHEVAUX.

  

La macération est une coutume anglaise.

Dans toutes les auberges anglaises on trouve de l'avoine préalablement macérée prête à être servie aux chevaux.

La digestibilité est excellente.

 

Pourtant, il est pensé, généralement, que le principe excitant de l'avoine, l'avenine, se trouve par le fait atténué.

  

Le concassage, très employé depuis quelques années en France, rend aussi l'avoine très digestible.

Mais il y a quelques pertes par suite de la réduction en farine de la noix du grain, perte qui n'existe pas avec le trempage.

Au concassage également il est reproché de diminuer la force de l'avenine.

 

C'est pour cette raison que l'aplatissage, qui brise la coque sans réduire en farine et sans modifier la vertu excitante de l'avoine, est actuellement préféré. La digestibilité est excellente, car aucun grain n'est retrouvé dans les déjections.

Pour un cheval dont vous voulez exiger un travail vite, l'aplatissage me paraît préférable.

 

Pour un cheval qui ne doit fournir que des allures modérées, vous pouvez aussi bien faire macérer.

Dans ce cas, ne laissez pas l'avoine infuser plus de dix minutes dans l'eau chaude, avant de la donner aux chevaux.

Enfin, vous pouvez utilement mélanger les deux systèmes, en donnant au retour du travail une ration d'avoine macérée, tandis que vous donneriez de l'avoine aplatie aux autres repas.

 

  

 

NOURRITURE A DONNER A DE JEUNES CANARDS.

 

Donnez à vos Canards la pâtée suivante : un tiers de son, un tiers de riz cuit, un tiers de farine d'orge. Humectez très légèrement.

 

Après quinze jours de ce régime, ajoutez dedans quelques orties hachées très menu.

Donnez en outre un peu de grain, du blé, du sarrasin par exemple.

  

Mettez de l'eau à leur disposition et donnez-leur beaucoup de liberté: un jardin, par exemple, est un excellent terrain pour eux.

 

Ils y trouvent en abondance des limaces et des insectes qu'ils adorent.

 

Jardins & Basses-cours - 5 Janvier 1911

 

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable