Ramilles et feuilles d'arbres dans l'alimentation des animaux.

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 

 

Élevage Bio

Forums

 

Le potager bio. Jardinage.

 

 

 

Ramilles et feuilles d'arbres dans l'alimentation des animaux.

 

Un fait d'expérience.

 

Tout le monde a vu des chevaux, des vaches au pâturage, brouter les jeunes pousses des haies de clôture.

 

Nos lecteurs nous écrivent souvent pour nous dire leur désolation de voir le tronc de leurs pommiers décortiqué par la dent des garennes et des lièvres.

Quand la chèvre est en liberté dans un taillis, elle ronge d'abord les ramilles des buissons avant de brouter l'herbe qu'ils recouvrent.

 

On ne s’étonnera donc pas si nous disons que l'emploi des feuilles et des ramilles des arbres et arbustes peut fournir des ressources importantes pour assurer un appoint dans l'alimentation des animaux.

  

 

 

Une pratique ancienne.

 

Les agriculteurs romains employaient déjà les feuilles d'arbres pour nourrir leur bétail.

 

Au XVII° siècle, Olivier de Serres conseille cette nourriture " laquelle le bétail aime autant que l’avoine " dit-il.

Plus près de nous, Ch. Girard montre que les arbres constituent une véritable prairie en l'air, car leurs feuilles ont une composition voisine de la luzerne.

  

 

Les feuilles sont nutritives.

 

Les feuilles fraîches de saule et d'aune dosent 8 % de matière azotée.

Celles de mûrier, de robinier, d'orme, de peuplier, de tilleul 6 à 7 %.

Celles de noisetier, d'érable, de frêne : 5 à 6 %.

De marronnier d'Inde, de charme : 4 à 5 %.

De bouleau, les aiguilles de pin : 3 à 4 %.

  

 

Quand les récolter.

 

Si on récoltait au printemps, on arrêterait la croissance des arbres.

En récoltant à l'automne, le produit serait moins nutritif.

 

C'est donc en été qu'il convient de récolter la feuillée.

  

 

 

 

Comment les récolter ?

 

La récolte des feuilles et ramilles se fait sur les haies de clôture, dans les taillis à bois de feu et sur les arbres conduits en têtards, à l'aide d'échelles, mais jamais sur les bois d'œuvre.

 

On emploie à cet effet les cisailles, la serpe, le croissant, le sécateur emmanché.

   

- en Sologne, on récoltera : les bruyères,

- dans la Lozère, la Corrèze, sur les Causses: le genêt à balai,

- en Bretagne : l'ajonc marin,

- en Provence, dans l’Afrique du Nord, en Corse :  le câprier, le figuier de Inde, l'arbousier, l'olivier, le myrrhe, le lentisque.

- dans les régions de vignobles : les sarments de vigne avant les pulvérisations.

  

 

 

Comment les préparer.

  

Les chèvres, les moutons, les lapins décortiquent très facilement la matière ligneuse des ramilles.

 

Les chevaux et les bovins en gâchent une partie.

 

Il est recommandé de réduire les ramilles en menus fragments de 2 centimètres à l'aide du broyeur d'ajonc ou du hache-paille.

La mastication est ainsi facilitée, l'insalivation meilleure et la digestion plus complète.

 

A proximité d'une brasserie on peut y ajouter 1 % de malt et arroser le tout d'eau chaude.

En opérant dans une cuve, fermentation transforme l'amidon en sucre, la masse s’amollit en 3 ou 4 quatre jours et le bétail en est friand.

  

 

 

Pour l'hiver.

 

En récoltant ramilles et feuilles par beau temps, on peut les faire sécher à l'ombre très rapidement pour servir d'aliment en hiver aux moutons, aux chèvres et aux lapins en mélange avec des orties également.

 

 

Quelques précisions.

 

Il est bon de réserver l'ajonc aux chevaux,

le genêt aux bovins,

le lierre aux chèvres ;

le châtaignier aux moutons,

le houx et la ronce aux lapins,

l'orme aux porcs.

  

 

De bonnes feuilles.

 

L'orme, le frêne, le tilleul, le charme, le mûrier, le saule, l’érable, l'aune peuvent être donnés à tous les animaux.

 

La ration:

  

pour les bovins est de 7 kilos,

pour les chevaux : 3 kilos,

pour les moutons et les chèvres : 500 grammes,

pour les lapins : 100 grammes.

 

Évitez le buis, l'ailante, le cytise, le nerprun, le troène, le platane, le chêne, le laurier-rose, le laurier-cerise et surtout l'if.

 

 Rustica - 27 Juin 1948.

  

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable