Premières nichées.

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'accouplement avant été réalisé vers le 15 mars,

la femelle aura pondu ses 2 œufs vers le 25,

soit dix jours après les premiers rapprochements.

 

 

 

Certains amateurs voudraient savoir, sans plus attendre, si les oeufs sont bons afin de ne pas laisser couver inu­tilement les parents.

Rien n'est plus facile et la seule observation des oeufs suffira presque toujours.

 

 

Ceux-ci, fraîchement pondus ...

 

... ont une teinte blanc-rosé bien connue.

Vers le 4ème et le 5ème jour, si le germe commence à se développer, la coque prendra une teinte mate, striée de veinules grisâtres.

Voilà très souvent une indication suffisante.

 

Il en est une autre, péremptoire celle-là et qui consiste à mirer l'oeuf de la façon la plus simple qui soit.

 

La nuit venue, allez au colombier avec votre lampe électrique de poche.

Prenez l'oeuf à examiner, maintenez-le avec précaution devant l'ampoule et très près de celle-ci.

Si l'oeuf est bon vous verrez distinctement le germe très développé de la grosseur d'un petit pois se mouvoir lentement et des filaments nerveux, couleur de sang, se ramifier tout autour.

Il y a tout lieu de penser que, si rien ne vient contrarier la couvaison, la naissance se fera à bonne date.

 

Si l'oeuf est mauvais, c'est-à-dire non fécondé, il gardera une apparence claire sans germe ni filaments.

 

 

 

Le 18e jour après la ponte du premier oeuf ...

 

... l'éclosion va se produire suivant le processus bien connu et charmant du bébé­pigeon perçant sa coquille à coups de son petit bec.

 

Quelquefois l'opération est laborieuse et, au lieu d'être terminée dans la journée où le bêchage s'est produit,  demande une nuit ou une demi-journée supplémentaire.

Je n'y attache qu'une importance secondaire si le pigeonneau manifeste dès les premières heures une belle vitalité. Dans le cas contraire, il est rare que je le conserve.

Quelquefois l'éclosion ne se produit pas et la mort survient par épuisement.

 

 

On m'a souvent posé la question ...

 

... de savoir comment aider à une naissance difficile.

Il n'y a là aucun mystère et il en est des oeufs de pigeonne comme des oeufs de poule.

 

Il faut, avec beaucoup de prudence, à l'aide d'une brindille de bois par exemple, enlever les écailles produites par le bêchage sur une longueur de 2 ou 3 millimètre juste à l'endroit où est présumé se trouver le bec de l'oisillon au moment de l'opération.

 

Celui ci est entouré d'une enveloppe qu'il faut bien se garder de toucher, car elle saignerait immédiatement et il serait inutile de conserver un oiseau né dans ces conditions ... pour autant qu'il naisse, à la suite de cette blessure grave pour son minuscule organisme.

 

 

 

 

Les deux oisillons sont maintenant de minuscules ...

 

... boules de duvet avec une tête disproportionné, les lobes des yeux  recouverts des paupières fermées et la nature a merveilleusement prévu la première nourriture qui leur est indispensable.

 

Deux jours environ avant l'éclosion, le jabot des parents va sécréter une bouillie blanchâtre et ceux-ci, prenant leur bec, jusqu'à la gorge, le bec de leur petits vont, par des mouvements doux et saccadés, remplir les minuscules jabots.

Le père et la mère se relaieront dans ce délicat travail vendant les 8 premiers jours de la naissance.

Vers le 9ème jour, quelquefois avant, ils rempliront de graines leur jabot et nourriront à graines jusqu'à ce que leurs petits soient eux-mêmes capables de s'alimenter seuls, c'est-à-dire vers le 25ème jour.

 

 

C'est en observant la croissance des jeunes ...

 

... que le colombophile s'assurera d'une bonne venue et mettra de son côté toutes les chances de succès pour la carrière des futurs voyageurs.

 

Ceux-ci ne doivent souffrir ni de la faim, ni du froid pendant toute la période de croissance et de sevrage.

 

La sensibilité des jeunes au nid est extrêmement grande et c'est pourquoi le colombier d'élevage doit être conçu et conduit uniquement avec l'objectif essentiel - disons même unique - la protection contre le froid, la nourriture abondante el variée, le développement optima.

 

 

 

 

La poussée des plumes doit s'effectuer de façon parfaite.

 

Le moindre abandon par les parents plus longtemps que la normale, ralentira les fonctions de croissance et les marques en seront visibles sur les ailes, notamment par la présence de stries barrant toute la largeur des plumes à la même distance des tuyaux.

C'est une des raisons pour lesquelles il faut, en principe, élever seulement lorsque la saison des froids est passée.

 

Dans la nature, en est-il autrement?

 

Un autre moment délicat est la période du sevrage.

 

Les jeunes, habitués à être nourris, chercheront avec inexpérience leur nourriture et seront insuffisamment gavés pendant un jour au deux.

Il faudra donc veiller à les nourrir à la main le soir avec quelques féveroles gonflées dans l'eau.

 

 

  

Une autre méthode est celle que j'emploie le plus fréquemment avec satisfaction.

 

Vers le 22e jour, au colombier d'élevage, tous les jeunes sont descendus sur le plancher.

 

Ils ne tardent pas à se grouper dans une case vide aménagée à même ledit plancher où lés parents viendront les nourrir indistinctement, les meilleurs nourriciers s'en donnant à coeur joie, les moins bons nourriciers y trouvant leur compte.

 

Les jeunes s'habitueront plus vite à reconnaître la mangeoire, l'abreuvoir et la période du sevrage passera sans à-coups.

 

Essayez cette méthode si votre colombier s'y prête et vous en serez satisfaits.

  

 

 

Redoubler de soins de propreté ...

 

... veiller à ce que !e gravier et le sel se trouvent en suffisance, un peu de verdure hachée ou d'orge germée une ou deux fois la semaine et le départ sera bien pris pour la nouvelle saison.    

 

 

 Rustica - M. Poulain - 26 Mars 1950

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable