Le Faisan Doré.

 

...:::  :::...

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

  

  Le Faisan Doré.

   

 

Faisan Doré ... ou Faisan Tricolore (de la Chine) importé vers 1750.

 

 

- Dessus de la tête couvert de plumes à barbes déliées, d'un beau jaune.

- Petites plumes livides, clairsemées sur les joues.

- Sur les côtés du cou, mantelet on camail orange vif, taillé carrément et rayé transversalement de noir Nuque vert doré, avec une bande noire au bout des plumes.

- Dos et croupion d'un jaune très vif.

- Couvertures supérieures de la queue de même couleur et terminées de ronge ponceau.

- Gorge roux-fauve.

- Dessous du corps écarlate.

- Scapulaires bleu foncé à reflets violets, rémiges brunes.

- Pennes de la queue évasées en gouttière renversée et marbrées de marron et de noir, iris des yeux jaune éclatant. bec et pieds jaune clair, tarse éperonné.

 

Femelle plus petite que le mâle, généralement roussâtre.

  

 

       

 

 

 

 

 

  

Cette espère aime surtout le riz ...

 

... le chènevis, le froment où l'orge, le chou rouge, l'herbe, le feuillage, les fruits (prunes, poires, etc.), les insectes. Faute d'insectes, elle devient sujette a beaucoup de maladies.

 

Le Faisan Doré est depuis longtemps conservé a l'état tout à fait sauvage dans les parcs et bientôt il sera complètement naturalisé.

La faisane dorée pond plutôt que la faisane commune (quelquefois dès le mois de mars).

Elle est peu sujette à casser ses oeufs, qui ressemblent à ceux de la pintade.

 

Ils sont ovoï-coniques, de couleur café au lait clair, gros comme ceux des pigeons, à coquille dure.

 

   

  

Le faisan doré le plus éclatant de nos faisans ...

 

... forme ainsi un type à part (type du genre thaumalé).

Il ne reproduit de métis féconds ni avec l'argenté, ni avec le commun, et l'incubation dure 23 jours an lieu de 26.

 

Le mâle est gros comme la bartavelle.

Il s'accouple avec la poule domestique et donne des métis généralement stériles et plus remarquables par

la délicatesse de leur chair que par l'éclat de leurs couleurs.

On en connait deux variétés : le charbonnier et l'isabelle.

 

Il ne faut pas donner au coq plus de 2 ou 3 femelles, sinon les oeufs ne seraient pas tous fécondés.

 

 

Le Doré prend quelquefois de violentes colères ...

 

... contre sa femelle et la tue.

Il faut s'empresser de se débarrasser de ce féroce époux, dut-on le tuer à son tour.

 

Car un coq qui une fois a égorgé sa femelle tuera ensuite autant qu'on lui en donnera.

Pour éviter ces malheurs, il est hon de placer, en haut de la volière, de petites planches en forme d'étagère.

La femelle menacée s'y réfugiera.

On bien on séparera les époux en ne les réunissant qu'une heure ou deux chaque matin.

Quelques éleveurs rognent jusqu'au sang le bec du mari brutal qui, ainsi désarmé, ne peut porter que des coups peu dangereux.

   

   

 

 

  

La première année, les jeunes dorés ...

 

... portent un plumage gris jaunâtre, rayé transversalement de brun.

 

La seconde, les mâles commencent à devenir plus foncés que les femelles.

 

Mais ce n'est qu'à la troisième année que le mâle se revêt de son brillant plumage.

 

 

Comme l'élevage des faisandeaux dorés ...

 

 

... présente quelque difficulté, nous empruntons la note suivante que Mr. Cousin de Saint Prix a inséré dans l'excellente Notice sur l'acclimatation des oiseaux, de M. A. Mercier:

   

" Pendant les 3 premiers jours, œufs durs et mie de pain mélangés par moitié, et 3 fois par jour, deux gouttes de vin de Bordeaux sucré à chaque élève.

 

Après les 3 premiers jours, je donne des œufs de fourmis en assez grande quantité, en éloignant, autant que possible, les fourmis qui piquant las petite faisandeaux et les font souffrir.

 

 

 

 

J'ajoute aux œufs et à la mie de pain un dixième de chènevis écrasé, de la salade hachée très menue.

 

J'alterne ensuite le vin et l'eau, d'est-à-dire que je diminue le vin quand je vois augmenter les forces de mes élèves.

 

A 3 ou 4 semaines, je commence à ajouter un peu de millet et à diminuer les œufs durs insensiblement pour finir  par ne plus en donner après 5 où 6 semaines.

 

Je supprime aussi progressivement les œufs de fourmis, et finalement, à 6 ou 7 semaines, ils ne mangent plus que de ta mie de pain avec la salade hachée, le chènevis écrasé et !e millet.

 

Lorsque je vois un jeune sujet plus délicat, je lui administre du vin sucré.

C'est un remède souverain.

La faiblesse indique acheminement vers la mort, et sans le secours d'un aliment, tonique, la faisanderie est bientôt diminuée."

 

   

    

Le Doré a réputation de craindre le froid.

 

Cependant il vit très bien dans les parcs de Hollande, où le thermomètre descend quelquefois à -15 et même -20°.

Il est probable que le Doré craint les courants d'air qui règnent dans les volières, plutôt que le froid.

 

On doit d'établir surtout les volières sous de grands arbres.

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable