Mettez vos canes à Couver.

  

Clapiers

    

 

Poules

    

Livres ELEVAGES 

Poulaillers 

 

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      

      Mettez vos canes à Couver.

 

 

 

 

Suivant l’exemple nous donne le garçonnet représenté sur notre couverture, avec une belle cane de Barbarie, il faut préoccuper, dès maintenant, de la couvaison et de l'éclosion des canetons

  

La technique différente de celle des poules.

Alors que la poule met à de 6 a 7 mois, suivant la race, pour devenir pondeuse.

 

Il faut à la cane quatre mois et demi à cinq mois pour commencer régulièrement sa ponte.

 

Cela modifie les dates d’incubation et d'éclosion des canetons.

D'autre part, la fécondation des œufs de poule est assurée, comme on sait, presque toute année, mais s'il s'agit des canes, ces délais sont limités et il faut attendre au moins la fin de janvier.

 

La proportion des œufs clairs reste encore sensible mais diminue à mesure que la saison s’avance.

 

  

 

      

En. avril, on obtiendra une proportion satisfaisante d'œufs fécondés.

Beaucoup d’éleveurs font naître les premiers canetons destinés à la ponte et à la reproduction, comme les Khaki-Campbell, vers le 1er mai.

 

La ponte commencera vers le 15 septembre.

 

L'incubation des canetons est pratiquée de diverses manières : par les canes, les poules-mères, les dindes ou la couveuse artificielle.

De toute façon un bon choix des œufs à couver s'impose.

 

On réservera à l'incubation les œufs provenant des meilleurs producteurs âgés de 12 mois au moins pour les femelles, 19 ou 20 mois pour les mâles.

Ces œufs n'auront pas plus de 15 jours.

 

Ils perdent leur vitalité graduellement jusqu'au délai extrême de 30 jours.

  

Nettoyez-les soigneusement dès leur récolte, en les lavant à grande eau, pour les conserver ensuite dans des casiers remplis de son, sciure, grains, etc., placés dans un local sain, à labri des courants d'air et à une température moyenne.

 

L’idéal se situe entre 7 et 9 degrés.

 

Si la température monte au-dessus de 20 degrés ou descend au-dessous de 5 degrés, la vitalité des embryons diminue.

 

  

 

Choisir des œufs normalement constitués, sans bosses, dépressions, irrégularités, coquilles minces, etc.

 

Éviter les gros œufs pouvoir contenir deux jaunes.

 

Les œufs à couver seront, durant leur conservation, retournés chaque jour d'un demi-tour pour éviter des adhérences internes.

On se plaint beaucoup actuellement de la faible proportion de bonnes éclosions.

 

Cela provient sans doute, de ce fait que les canards ont besoin de beaucoup de vitamines pour leur propre existence.

Ils les prélèvent tout d'abord pour eux-mêmes, les mâles s’en maintiennent en réserve, pour leur organisme, un taux élevé qui nuit à la vitalité des embryions des œufs.

On peut remédier à cette carence par des rations riches en verdures, plantes aquatiques, proies vivantes, que ces palmipèdes puisent dans leur existence aquatique, ce qui, entre parenthèses, valorise le régime des cours d'eau, ruisseaux, etc. qu'ils fréquentent.

 

 

  

 

  

 

   

Ce qui est encore plus certain, c’est que la coquille de l'œuf de cane est plus irrégulière, plus épaisse que celle de l'œuf de poule.

Elle est, de plus, enduite d'une substance huileuse.

Tout ceci rend plus difficile le problème de l'humidification des œufs de cane en incubation.

A l’état de nature, la cane couveuse (ainsi que la poule) humidifie plus ou moins ses œufs suivant les circonstances (sécheresse ou pluies) en exerçant une certaine pression sur ses glandes sudoripares, assure-t-on.

Le bain ultime que prendrait la cane est inutile, puisque tout plumage est imperméabilisé.

 

 

 

 

 

Survient l’éclosion, la question du « bêchage » doit être examinée.

Ce bêchage, d'après certains observateurs, ne serait pas contrarié par le bec plat du canard, attendu qui possède, comme le poussin, pour cette délivrance, un appendice corné, placé au-dessus et à l'extrémité du bec, et qui disparaît en 2 jours.

 

Le caneton a le bec plus puissant, le cou plus souple et une vertèbre de plus.

 

Il sait donc se libérer et commencer cette existence saine, vigoureuse, cette croissance rapide que la nature lui assure, si aucune ignorance, aucune initiative fâcheuse ne viennent les contrarier.  

 

 

V. DUPERTHUIS - Rustica - 7 Octobre 1956.

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable