L'indigestion gazeuse.

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

     L'indigestion gazeuse.

 

Qu'a donc votre chèvre ?

 

Elle s'arrête de manger, lève la tête, bâille, a des renvois de gaz.

Toute son attitude est anxieuse.

Elle se tient immobile, les pattes écartées

 

 

Observez-la :

 

- son flanc gauche se gonfle, puis le droit,

- sa respiration s'accélère,

- ses naseaux se dilatent,

- les muqueuses se congestionnent.

 

 

Elle commence à s'asphyxier.

  

Le flanc est tendu et l'on ne perçoit plus de mouvement de la panse.

 

Dans les cas les plus rapides, l'animal tombe tout à coup foudroyé et meurt en moins d'une heure.

Quelquefois, il traîne 12 heures avant de succomber.

 

Il est mort d'indigestion gazeuse.

 

  

 

 

 

 

 

Comment cela est-il venu ?

 

Généralement, par l'absorption de fourrages tendres venant de repousser (luzernes ou trèfles).

 

De toute façon, des jeunes pousses provenant de terres très fertiles.

 

Ajoutez à cela les gelées blanches du printemps, la rosée et les refroidissements brusques de l'automne, les temps lourds.

 

Voici comment Craplet explique le phénomène de l'indigestion gazeuse :

 

" Les animaux consomment des plantes vertes mouillées ou couvertes de rosée.

Pris en certaine quantité, ces aliments arrêtent, par leur contact avec la muqueuse, les mouvements du rumen, puis se mettent en équilibre de température avec l'organisme, fermentent et dégagent des gaz qui ajoutent encore à inertie primitive du viscère : d'où l'indigestion et le météorisme.

 

Les mêmes fourrages, coupés humides, mis en tas et, partant, susceptibles de s'échauffer et de fermenter, surtout lorsque  la température ambiante est élevée et qu'ils ont été récoltés longtemps avant leur usage, peuvent encore produire l'indigestion aigue. "

 

Le traitement de l'indigestion gazeuse va être donné plus bas.

 

Mais, auparavant, disons un mot de ce qu'il faut faire pour l'empêcher.

On évitera d'abord de faire paître lorsqu'il y a encore de la rosée et chaque fois que l'herbe est mouillée.

 

On prendra soin aussi de ne pas nourrir brusquement sa chèvre en la faisant pâturer, à l'exclusion de toute autre alimentation.

 

Au moment où l'alimentation verte remplacera l'alimentation sèche, de l'hiver, on prendra soin de donner quelque temps une partie de la ration journalière en sec et une autre en vert le passage.

 

  

 

 

 

 

Étudions maintenant le traitement curatif:

 

D'abord, massez le flanc gauche, mais pas trop brutalement, et administrez des infusions de fenouil, de cumin ou de menthe, ou en vous conformant strictement au mode d'emploi, un des utilisez des breuvages météoriques en vente dans le commerce.

 

Dès que l'amélioration le permettra, on donnera 50 grammes de sulfate de magnésie dans un peu d'infusion.

 

Si la chèvre est en lait, vous pourrez aussi, très utilement, la traire et lui faire boire son lait, tout de suite, à la chaleur de la traite.

 

Enfin, si l'évolution est trop rapide, il vous faudra avoir recours au grand moyen: la ponction du rumen.

 

  

 

 

 

 

Voici comment Craplet décrit cette opération qui peut sauver votre bête:

 

On se sert d'un bistouri et d'un trocart spécial à manche en bois, canule en cuivre de 15 centimètres, avec une plaque ou des anneaux.

 

Ceci pour permettre la fixation ultérieure sue le malade.

 

" Le lieu d'élection de la ponction est situé à égale distance entre l'angle de la hanche, les apophyses transverses des dernières vertèbres lombaires et la dernière côte.

La peau étant désinfectée, on fait une incision verticale de 2 à 3 centimètres de longueur.

 

L'opérateur, le dos tourné vers la tête de l'animal, tient le trocart de la main gauche, perpendiculairement à la paroi abdominale.

Avec la paume de la main droite, il frappe un coup sec sur le manche de l'instrument qui s'enfonce jusqu'à la garde.

 

On retire le mandrin du trocart et les gaz contenus sous pression dans le rumen sortent.

La canule doit rester en place jusqu'à disparition de la cause qui a déterminé la météorisation.  

 

On fixe la canule autour de l'abdomen par un ruban élastique de 2 centimètres de largeur et dont la longueur doit être calculée de façon que le ruban mis en place exerce une compression suffisante pour empêcher la canule de bouger pendant les mouvements de l'animal et, surtout, lorsque la déplétion du rumen aura diminué la circonférence abdominale.

 

Pour enlever le trocart, on le retire avec la main droite, tandis que, avec la main gauche, on appuie fortement sur le creux du flanc, afin d'éviter le décollement de la peau.

La plaie est ensuite désinfectée à la teinture d'iode, quotidiennement, pendant 3 jours.

 

Au bout de ce laps de temps, elle est complètement refermée. "

 

En cas d'extrême urgence et faute de l'appareillage nécessaire, il n'y a pas à hésiter.

 

Il faut donner un coup de couteau à l'endroit indiqué plus haut, et se servir d'un tube creux quelconque ou d'une branche de sureau dont on aura chassé la moelle.

 

 

Rustica - 26 Juillet 1953 - Pierre Crépin.

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable