Maladies des Poules. (bis)

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elever    Idées ...

  

Quand une poule a perdu sa vivacité, quand sa crête perd sa couleur ou qu'elle noircit, quand ses plumes se dressent et se ternissent, elle est malade et il faut un examen attentif pour voir de quelle maladie elle est atteinte.

 

Généralement, les maladies des poules sont occasionnées par une nourriture mauvaise, insuffisante , par de l'eau croupie, par l'insanité et la malpropreté du poulailler.

Il y a rarement de remède, et, à moins que les bêtes malades ne soient bien précieuses, il vaut mieux les tuer que de les soigner.

 

 

Néanmoins, quand des poules tombent malades, on procède immédiatement au nettoyage complet du poulailler.

 

On fait une distribution d'une nourriture saine et abondante.

On donne aux poules de l'eau claire et surtout très propre.

 

Et on agrandit le poulailler, s'il est trop petit.

 

  

Les maladies auxquelles sont surtout assujetties les volailles sont:

 

 La constipation.

 

Cette maladie atteint de préférence les poules enfermées dans les basses-cours et privées d'herbages.

C'est surtout lorsque les poules couvent deux fois qu'elles se constipent.

Lorsqu'on s'en aperçoit, il faut s'empresser de leur donner de la verdure, comme la salade, l'oseille, les épinards.

On leur fait aussi manger du son mouillé, et, au besoin , on leur donne de l'huile d'olive ou de la manne fondue dans de l'eau, et mêlée de farine.

 

 

Diarrhée.

 

Une nourriture trop humide et trop aqueuse et la grande humidité du temps donnent la diarrhée aux poules.

Prise à temps, la maladie se guérit très bien.

On donne aux volailles atteintes des aliments secs, et du pain trempé dans du vin ou du cidre, ou encore dans une infusion de camomille, faite avec du vin chaud.

 

 

Goutte.

 

Cette maladie aussi est due a l'humidité du poulailler et de la cour.

Les volailles qui en sont affectées ont les pattes gonflées, leur démarche est lente, pénible.

On leur procure quelquefois du soulagement en les changeant de poulailler et en les mettant dans un endroit sec et chaud.

 

Comme on ne guérit jamais radicalement les volailles de la goutte, il faut les tuer, quand la maladie est récente.

Alors elles sont très bonnes à manger.

 

 

Maladie du croupion.

 

La maladie du croupion est toujours occasionnée par la malpropreté du poulailler.

Elle a pour symptôme la constipation, une grande lenteur dans la démarche, un sommeil troublé, une queue traînante, des plumes hérissées.

La poule est triste et ne gratte plus la terre, et il se forme autour du croupion une tumeur qu'on incise avec un instrument tranchant et dont on fait sortir le pus en le pressant avec le doigt.

On lave ensuite la plaie avec de l'eau acidulée de vinaigre, de l'eau salée ou du vin, et on l'enduit de pommade camphrée qu'on renouvelle deux fois par jour, jusqu'à complète cicatrisation.

 

Pendant ce traitement, on tient la poule rigoureusement enfermée et on lui donne à manger du son mouillé, mêlé de salade hachée.

Mais le soin le plus important et le premier à prendre, c'est l'assainissement du poulailler.

 

 

Roupie.

 

On appelle ainsi un écoulement d'humeur par les fosses nasales.

Les poules qui en sont atteintes doivent être rigoureusement séquestrées.

Il faut les tenir chaudement, leur donner une bonne nourriture.

Mais comme il n'y a guère de remède, il vaut mieux tuer la volaille et se bien garder de la manger, car sa chair pourrait être nuisible.

 

 

Fracture.

 

Si une poule on un poulet se casse un membre, il faut bien se garder de le lier et de l'entourer d'éclisses.

Il suffit de l'enfermer dans un endroit parfaitement tranquille où il lui soit impossible de percher.

Le repos et la bonne nourriture guériront très vite la volaille.

 

 

Plaies.

 

Quand les volailles se sont blessées, ou par accident ou en combattant, les plaies qui en résultent doivent être lavées avec de l'eau-de-vie étendue d'eau.

 

 

Pustules.

 

Quand le cou et plusieurs parties du corps de la volaille se couvrent de pustules, il faut donner à la bête qui en est atteinte de la laitue hachée et de l'eau mêlée de cendre de bois neuf, tamisés.

 

L'affection pustuleuse est très contagieuse.

Les poules qui en sont affectées doivent être isolées des autres.

 

 

Vermine.

 

La maladie vermineuse, qui est souvent le résultat de la malpropreté du poulailler, amène la maigreur de la poule.

Pour la détruire, on lotionne l'animal avec une décoction de cumin et d'absinthe, mêlée de savon.

Il est d'ailleurs facile de prévenir la vermine chez les poules, en plaçant dans la basse-cour des tas de sable sur lesquels elles puissent se rouler.

 

 

Toux.

 

Une accumulation de petits vers dans le gosier produit la maladie de la toux, qui est l'une des plus graves qui puissent atteindre les poules.

Celles qui en sont affectées font entendre une toux sourde, leur respiration est gênée.

Elles sont même menacées de suffocation.

On parvient quelquefois à les sauver, en leur faisant prendre des décoctions de mousse de Corse, ou des plantes amères telles que l'absinthe, la camomille, la fumeterre, etc.

 

 

Sortie du rectum ou fondement.

 

Il n'est pas rare de voir cet accident se produire après la ponte ou après une constipation prolongée.

La partie déplacée doit être lavée avec de l'eau de guimauve puis on la fait rentrer.

La poule doit être placée dans un endroit obscur.

Il faut, deux fois par jour, lui donner en petite quantité des grains mouillés de son.

Au bout de deux jours de traitement, on peut la remettre en liberté.

 

Seulement, si l'accident se renouvelle, il faut la tuer.

 

Rien, se s'oppose à ce qu'elle soit mangée. 

 

 

Grande Encyclopédie illustrée D'Économie Domestique - Larousse - vers 1850.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable