Couvées naturelles.

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous ne voulons pas ici défendre ou déconseiller le procédé de l'incubation naturelle ...

 

... car celui-ci, en certains cas, peut avoir son intérêt, ou n'être que le seul aisément praticable.

 

D'ailleurs, nous ne nous occuperons pas de l'incubation en elle-même, mais de l'élevage des poussins conduits par une poule, une dinde, etc.

 

Nous pensons en effet que vos sujets ont couvé leurs oeufs sans histoire, et que vous êtes à la tête d'une ou plusieurs couvées de jeunes poussins.

Nous disons une ou plusieurs couvées, car vous avez souvent intérêt à grouper les éclosions à la même date, pour répartir les sujets dans les différentes bandes, certaines étant si réduites que l'on a avantage à les répartir dans les plus importantes.

 

Nous espérons aussi que vous avez bien dirigé ces incubations et que vous n'avez pas été surpris dans votre surveillance par quelque poule qui a couvé incognito au milieu d'un buisson ou sous une botte de paille.

 

 

Vos poussins sont donc nés.

 

Qu'allez-vous faire pour mener à bien leur élevage, pour que vous tiriez un profit intéressant de ces futurs poulets de consommation, reproducteurs et pondeuses ?

 

Tout d'abord, nous souhaitons que vos poussins ne soient pas lâchés avec leur mère au milieu de la basse-cour ou dans les environs : la mère marche trop vite, l'herbe est mouillée, les oiseaux de proie sont attentifs, le soleil peut être trop brûlant, et une pluie inattendue peut entraîner des catastrophes.

 

 

Prudence, prudence, et vos efforts seront récompensés.

 

Enfermez poule et poussins dans des boîtes d'élevage que vous déplacerez chaque jour.

 

Une boîte d'élevage se compose d'un petit parc grillagé précédant une caisse avec barreaux, pour permettre aux poussins de rester et revenir sous leur mère, ou de se promener quand ils le désirent.

Chaque poule ne devra pas avoir à s'occuper de plus de 15 à 18 poussins, sinon, pendant les nuits fraîches, certains d'entre eux risquent d'en mourir.

 

Dans le fond de la caisse, de la paille maintient la chaleur tout en facilitant les nettoyages.

 

 

Vous ne donnez à manger à vos poussins ...

 

... que vingt-quatre heures après leur naissance.

 

Ce délai de temps passé, une nourriture concentrée, avec produits azotés, verdure, et laitages, leur réussira à merveille, comme elle réussit en élevage artificiel.

 

 

 

 

Lorsque les sujets auront 7 semaines ...

 

... les poules n'ont plus leur utilité, et l'on réunit les poulets par bandes. 

Souvent, lorsque le petit parc grillagé qui entoure la boite d'élevage est supprimé pour donner plus de parcours, les poussins ont tendance à s'écarter vraiment trop loin.

 

Limitez donc ces parcours en les alternant souvent.

 

 

Mais, dès que, les poussins ont 3 semaines ...

 

... ils sont assez robustes et assez agiles pour suivre leur mère: donc liberté complète tout en prenant la précaution de distribuer les repas à l'abri des autres volailles qui mangent rapidement et donnent force coups de bec, pour s'assurer la plus grande partie de la nourriture.

 

Ce que nous écrivons ici pour les poules meneuses est encore plus vrai pour les dindes meneuses de poussins.

 

C'est là une manière de faire qui a d'ailleurs ses avantages, mais à condition de limiter le parcours des dindes, sinon elles épuisent les poulets dans des marches, trop longues.

 

Dans l'élevage naturel des canards (nous ne parlons pour l'instant que des couvées menées par des poules), mêmes précautions.

Quant aux canes meneuses, il faut surtout les empêcher de conduire directement, dès leur naissance, les canetons vers la mare ou le ruisseau.

  

 

  

A titre indicatif, nous tenons aussi à dire un mot d'un procédé original ...

 

... celui du chapon « conducteur ».

 

En effet, nous avons personnellement constaté qu'il était possible de confier des poussins à un chapon : celui-ci s'en occupe et les défend pour ainsi dire mieux qu'une poule.

 

On arrive à ce résultat avec un chapon d'au moins 2 ans, après l'avoir légèrement enivré et lui avoir mis sous les plumes du ventre et des ailes, un à un, les poussins qu'il devra désormais considérer comme ses enfants.

 

L'effet produit est original, et nous serions reconnaissants aux lecteurs de Rustica, pratiquant ou ayant vu pratiquer ce mode d'élevage, de nous en faire part.

 

 

 

Quel que soit le procédé employé ...

 

... il ne faut pas croire que l'élevage naturel soit indemne, pour l'éleveur, de toutes précautions et de tout souci : surveillez vos sujets et leurs mères, sinon les déboires seront nombreux.

 

 

 Rustica - J. Chêne - 24 Février 1952

 

 

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable