La NEGRE-SOIE.

 

...:::  :::...

 

 

 

Élevage

 

 

Élevage BIO    
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Forums

  

  

Le potager bio. Jardinage.  
 

 

 

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

    

 
 

 

 

 

 

 

 

    

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

La NEGRE-SOIE.

 

 

Les origines de notre poule domestique remontent loin.

Elle dériverait du coq et de la poule Bankhiva, connus de haute antiquité dans les Indes.

  

Les auteurs classiques mentionnent déjà nombre de variétés créées ou fixées par l'intelligence humaine sélection naturelle ou mutation et, lorsqu'elles étaient avantageuses ou originales, leur élevage a été poursuivi.   

  

Ainsi a-t-on pu noter, au cours des âges, des races montrant des particularités inattendues.

Dans ce domaine original, se rassemblent les races gallines, frisée, soyeuse et nègre.

    

 

                       

 

 

Les deux premières présentent cette curiosité du plumage que révèle leur nom.

 

La race nègre, ou encore nègre-soie, jouit d'une certaine réputation sa présentation hors série, pourrait-on dire.

 

Son origine parait résulter de croisements poursuivis entre la race soyeuse et un type aujourd'hui disparu, à moins qu'elle ne dérive d'une mutation soudaine produite parmi les poules soyeuses.

 

On la retrouve dans certaines régions de l'Asie, mais non dans les zones du type asiatique pur.

 

 

 

 

Ces questions de berceau originel n'ont d'ailleurs aucune importance.

 

L’essentiel c'est de savoir que la poule nègre-soie est bien fixée dans ses caractéristiques et surtout sa peau noire et son plumage blanc qui lui donnent une physionomie si particulière.

 

     

     

Standard:

 

 

Sa conformation, dans un format réduit, rappelle le type asia­tique affirmé par les Brahma, Cochinchinoises, Langshan, etc.

 

- Un cou épais se relie à un dos très court et un plastron fuyant.

- Les ailes et la queue, très courts, s'opposent aux plumes des reins et des cuisses, longues et abondantes.

- Les doigts, au nombre de 50, sont emplumés.

- Le nom de nègre-soie révèle, avec une peau noire, un plumage soyeux, une sorte de duvet très développé et blanc pur.

- Le coq présente une tête curieuse : crête frisée presque aussi large que longue, comme une couronne, coiffant la tête, au-dessus et en arrière du bec et joignant une sorte de petite huppe dirigée hori­zontalement en arrière.

- Crête, joues et barbillons de ton noir violacé.

- Oreillon de nuance bleu turquoise.

- Sur la poule, la crête et les oreillons, de nuance violacée, sont très réduits.

- La huppe, petite, ronde, portée droite, sans plume retombant sur les côtés.

- Oreillons de la même nuance que le coq.

 

 

Ces singularités donnent à ces volailles un aspect curieux, d'autant plus que la peau est noire, les os du squelette foncés.

  

La chair est plus foncée que celle de nos volailles françaises.

Voilà bien des attraits pour les aviculteurs sportifs.

 

Réussir un standard aussi rare !

 

 

       

  

 

 

  

Au point de vue pratique, c'est une pondeuse moyenne ou même médiocre mais c'est une couveuse dévouée, legs, peut-on dire, de son origine asiatique.

 

Elle présente un vif intérêt pour les exposants de nos expositions avicoles et comme beaucoup de races naines, pour son habileté à conduire des faisandeaux ou de jeunes perdreaux, ainsi que les poussins des races naine.

  

       

 

 

 

Poules

 

 

 

 

 

 

 

    

 
 

 

     

 

 

 

 

 

  
Elevage des poules alimentation
Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons Canards Canards Oies Oies Dindons Dindes Escargots Cochons
                         
Abri de jardin comme poulailler Environnement Fraisiers Incubation Couveuses Cailles Abeilles Animaux de la Ferme

Poulaillers

Divers Cultures Incubation Couveuses Cailles Moutons Chèvres Pintades Abeilles Animaux Bio Portable