La Pintade.

 

 

...:::  :::...

 

 

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

La domestication de la pintade est relativement récente.

 

Celle-ci est originaire de l'Afrique, comme l'indique son nom latin qui rappelle la Numidie.

Il en existe d'ailleurs, dans ces contrées lointaines, plusieurs espèces et les naturalistes ont pu discerner 5 espèces dont les 4 premières sont à peine acclimatées en Europe.

 

La dernière, domestiquée dans nos contrées, est la Pintade à barbillons rouges.

On peut distinguer plusieurs de ses variétés obtenues par des nuances de plumages distincts : la grise, la bleue, la lilas et la blanche, mais, dans les premières, la couleur seule du fond change car le plumage est toujours parsemé de points blancs.

 

La domestication a rendu les pintades polygames et elles ont une aptitude plus prononcée à la ponte que lorsqu'elles vivent à l'état sauvage.

 

Une moyenne annuelle de 80 oeufs peut être considérée comme un maximum.

Ces oeufs pèsent environ 50 grammes.

La coquille est jaune-rosé tachetée de points plus foncés.

 

Fait intéressant, la saveur de ces oeufs est fine et délicate.

Et c’est pourquoi on les recherche attentivement, car les pintades ont l'habitude singulière de les cacher un peu partout.

Il faut, sans les effaroucher, suivre leurs quêtes, leurs promenades et leurs pâtures, sur les landes, les friches, qu'elles affectionnent en particulier.

Il y a toujours quelques œufs perdus.

On croit même souvent à la disparition de quelque femelle, jusqu'au jour où reparaît un troupeau de pintadeaux, leur mère en tête.

 

 

   

C'est donc une tactique utile que d'observer le petit troupeau et de suivre les allées et venues du mâle qui, par ses visites fréquentes à certaines cachettes, dénonce un nid clandestin...

 

N'accusons pas les pintades de moeurs étranges et coupables, puisque, grâce â leur discrétion et leur goût à se disperser par monts et par vaux, elles trouvent, dans leurs courses vagabondes, à bon compte, leur nourriture.

 

Cette passion du plein air, leur assure, en outre, une certaine rusticité et nécessite un minimum de soins.

    

Les petites colonies se groupent, un mâle avec 6 à 8 femelles, et voici une troupe active, bruyante... et de bon rapport.

 

  

  

La ponte commence au début d'avril et se prolonge fort tard en saison.

 

C'est pourquoi nous répétons le conseil de surveiller, sinon d'enfermer les pintades aux époques de bonne ponte.

 

Il n'est pas rare, si l'on nourrit bien ses pintades jusqu'en août, où elles trouvent à glaner sur les chaumes, d'obtenir des oeufs jusqu'en septembre.

 

Surveillez-les bien le matin, de bonne heure, durant la saison estivale.

Un bon procédé c'est de laisser toujours 3 oeufs dans le nid des pintades pour qu'elles ne soient pas tentées, par une évasion, vers une cachette bien dissimulée.

 

L'élevage des pintadeaux, analogue à celui des poussins, demande d'abondantes distributions de verdure. C'est une occasion heureuse de les rassembler et d'éviter des fuites fréquentes.

 

Si vous n'avez jamais mangé de pintades, sachez que leur chair est un peu comparable à celle du gibier et qu'elles se vendent bien lorsque la chasse est fermée.

 

Sachez aussi qu'elles ont un cri assez désagréable.

N'en élevez pas si vous avez les oreilles sensibles et si leur logement est à proximité du vôtre.

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable