Les plantes utilisables.

 

...:::  :::...

 

 

 


 

 

Élevage

Bio

Fait maison

 

Forums

  

 

 

 

Le potager bio. Jardinage.

 

  


            

Nouvelle page 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  

Les plantes utilisables

 

Nous n'en donnerons pas une listé exhaustive, qui intéresserait seulement quelques spécialistes ou amateurs éclairés, un grand nombre de ces plantes étant d'origine exotique ou particulièrement difficiles à trouver ou à cultiver.

 

Nous indiquerons plutôt, parmi les plantes les plus communément répandues, celles qui ont des propriétés insecticides ou insectifuges reconnues ou encore qui possèdent des vertus particulièrement bénéfiques pour la santé du potager et la qualité de ses produits.

 

 

Absinthe, ou herbe aux vers:

 

son odeur repousse un certain nombre d'insectes dont les mites et les papillons, les pucerons des crucifères, les pucerons noirs et les mouches.

 

En décoction, elle tue les puces des chiens et des chats et l'on peut s'en lotionner le visage ou les mains pour se protéger des moustiques et même des guêpes ou abeilles.

En infusion pulvérisée sur le sol ou les feuilles, elle repousse la limace.

 

Cependant, il faut prendre garde à ne pas l'employer sur de jeunes pousses dont elle retarderait la croissance, ou alors sous forme très diluée (1 partie pour 10 litres d'eau).

 

 

Ail:

 

c'est un aliment d'assainissement du jardin car beaucoup d'animaux s'en éloignent, on peut d'ailleurs l'utiliser en plantation en cordon protecteur.

L'infusion d'ail semble être aussi anticryptogamique et s'utilise contre le mildiou (tomate et pomme de terre).

 

C'est un puissant vermifuge et on pourra l'utiliser pour désinfecter un sol des dangereux nématodes (2 ou 3 têtes d'ail infusées dans 1 litre d'eau).

Pulvérisez aussitôt.

 

 

Camomille (ou matricaire camomille) :

 

séchée, la fleur écarte les mites et les insectes de la maison.

 

Le suc frais permet de se protéger des piqûres d'abeilles.

La macération des fleurs pendant 48 heures est très efficace dans la lutte contre les moisissures.

Enfin, la poudre d'une plante voisine, la camomille puante, appelée parfois maroute, a des propriétés insecticides semblables à celles du pyrèthre.

 

 

Capucine:

 

elle est bien connue de certains vieux jardiniers qui en semaient souvent au pied des arbres fruitiers qu'elle protège des pucerons (puceron lanigère du pommier par exemple).

 

La mouche blanche de la tomate s'en éloigne durablement.

 

Un extrait dilué de cette plante peut être appliqué en pulvérisation sur les plantes envahies (fève par exemple) ou associé à de l'argile et de la bouse de vache pour enduire les troncs des arbres du verger à la sortie de l'hiver.

 

 

Échalote:

 

comme l'ail et l'oignon, elle repousse les insectes, particulièrement les moustiques, moucherons et papillons.

Utiliser le suc fraîchement exprimé, étendu d'un peu d'eau.

 

Plantée en bandes d'environ 20 centi­mètres autour des planches de légumes aimés des rongeurs,elle éloignerait ceux-ci efficacement.

 

 

Lavande:

 

la macération de la plante fraîche dans l'alcool peut s'utiliser, de même que l'essence de lavande obtenue par distillation, contre poux, punaises, fourmis, mites.

 

 

Menthe verte, menthe poivrée, menthe pouliot:

 

elles repoussent fourmis, pucerons, certaines mouches et la piéride du chou.

Froissez les plantes dans l'eau d'arrosage ou jonchez-en le sol.

Les propriétés sont plus ou moins accusées selon la variété de menthe.

 

 

Oeillet d'Inde:

 

bien connu, il permet de lutter contre les nématodes et certaines mouches, dont celle de la tomate.

 

 

Ortie:

 

elle ne possède pas de propriétés insecticides mais présente des particularités très intéressantes que tout bon jardinier devrait connaître et utiliser.

En effet, elle augmente la résistance des plantes aux maladies cryptogamiques ou à virus (rouille, mildiou, oïdium), aide à la formation d'humus (on l'emploie beaucoup comme matériau de base pour le compost) et, en règle générale, stimule la croissance des végétaux et maintient l'état sanitaire du jardin.

 

On l'emploie sous forme de macération, parfois appelée purin d'ortie: faites tremper des orties coupées un peu avant floraison dans environ 10 fois leur poids en eau et laissez macérer puis fermenter une quinzaine de jours.

 

Utiliser ce purin en pulvérisation (diluez-le à raison de 1 litre pour 10 litres d'eau) à titre préventif. chaque fois que la végétation semble anémiée ou souffrir de quelque chose.

C'est en outre un bon fertilisant, qui agit notamment sur la croissance des feuilles.

Vous pourrez très utilement en arroser votre tas de compost si celui-ci présente des signes de dessiccation.

 

 

Prêle:

 

comme l'ortie, elle possède des propriétés qui la font beaucoup utiliser en jardinage biologique.

C'est en effet une plante médicinale très anciennement utilisée, car sa richesse en silice lui confère des vertus reminéralisantes.

Elle est pour cette raison employée surtout pour lutter contre les maladies des plantes telles que rouille, chancre, molinie, mildiou, oïdium.

 

Mais elle contrecarre aussi l'action d'un certain nombre d'insectes, particulièrement les pucerons.

 

Il faut environ 200 grammes de plante sèche bouillie dans 20 litres d'eau pendant 1 heure pour obtenir une quantité suffisante de décoction.

Pulvérisez préventivement (par exemple sur les jeunes pieds de tomates si l'été est pluvieux) ou curativement, sur les plantes et entre les rangs.

 

Vous pouvez aussi mélanger un peu de purin d'ortie à une macération de prêle pour repousser les araignées rouges.

La décoction de prêle est encore un bon fertilisant et vous pourrez utilement incorporer au tas de compost de la poudre de prêle ou l'humecter, si besoin est. avec un peu de décoction.

 

            

Pyrèthre:

 

c'est le nom improprement donné au chrysanthème insecticide, plante voisine de la tanaisie.

 

Il est très efficace contre la plupart des insectes prédateurs, surtout s'il est employé assez frais.

C'est la fleur qui contient les substances insecticides (pyréthrine).

On l'utilise ordinairement sous forme de poudre que l'on trouve facilement dans le commerce.

 

Toutefois, on peut en entreprendre la culture, particulièrement dans le sud de la France, où il se contente des sols les plus ingrats.

Poudre ou extrait dilué agissent par contact, aussi est-il préférable de ne traiter que curativement, une fois bien localisés les insectes prédateurs, afin d'éviter de détruire les insectes utiles (coccinelles par exemple).

 

Quassine et roténone:

 

ce ne sont pas des plantes mais des extraits végétaux, l'un d'un arbre et l'autre de racines de légumineuses exotiques.

Vous ne pouvez donc les trouver en dehors du commerce spécialisé.

Ils sont d'ailleurs très souvent mêlés par les fabricants à la poudre de pyrèthre, dont ils renforcent et complètent l'action.

 

Efficaces contre chenilles, doryphores, pucerons, fourmis... 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

Elevage des poules

alimentation

Poules

Lapins

Lapins

Pigeons

Pigeons

Canards

Canards

Oies

Oies

                 

Abri de jardin comme poulailler

Environnement

Fraisiers

Incubation

Couveuses

Dindon

Dindon

Escargots

Cochons

Poulaillers

Divers

Cultures

Incubation

Couveuses

                 

Cailles

Abeilles

Animaux de la Ferme

Un peu de tout

Cailles

Moutons

Chèvres

Pintades

Abeilles

Animaux

BIO

Portable